Virtualisation de Windows 2000, XP, 2003

Les articles de la KB Microsoft sont les suivants:

Ils racontent en fait tous la même chose. Lorsqu’on virtualise un Windows, la plupart du temps, le contrôleur disque émulé est un Intel IDE PCIIX. Heureusement pour nous, ce contrôleur est très commun et tous les Windows depuis 2000 ont les drivers inclus. Malheureusement, Windows n’installe pas les drivers inutiles.

Il faut par conséquent le faire avant de virtualiser. C’est très simple et ça se passe en 2 étapes:

  1. dézipper les drivers (.sys)
  2. faire correspondre les pci ids aux drivers

La première étape se fait en ouvrant le fichier drivers.cab (%SystemRoot%\Driver Cache\i386\Driver.cab) et en copiant les fichiers Atapi.sys, Intelide.sys, Pciide.sys et Pciidex.sys du .cab dans le répertoire %SystemRoot%\System32\Driver .

La seconde étape consiste à ajouter une série de clés au registre, c’est le fameux mergeide.reg .

Théoriquement à ce stade, si vous copiez l’image du disque physique dans votre nouvelle machine virtuelle, votre Windows va démarrer correctement jusqu’à la configuration des interfaces réseau. Et là c’est le drame, vous configurez les adresses IP et Windows vous insulte parce qu’une autre interface réseau, invisible, possède la même adresse, horreur !

Il va vous falloir supprimer ces cartes fantômes, celà se fait heureusement simple. Il faut tout d’abord activer le fait de voir les périphériques cachés, et ensuite désinstaller ceux-ci. La technique est décrite ici: support.microsoft.com/kb/269155 . Voici les étapes:

  1. Cliquez sur Démarrer, sur Exécuter, tapez cmd.exe, puis appuyez sur Entrée.
  2. Tapez set devmgr_show_nonpresent_devices=1, puis appuyez sur Entrée.
  3. Tapez Start DEVMGMT.MSC, puis appuyez sur Entrée.
  4. Cliquez sur Affichage, puis sur Afficher les périphériques cachés.
  5. Développez l’arborescence de Cartes réseau.
  6. Cliquez avec le bouton droit sur la carte réseau en grisé, puis cliquez sur Désinstaller.

Et voilà, maintenant votre Windows virtualisé est tout beau tout propre !

 

This entry was posted in Computer, Linux. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *